Tableau de bord collant

Tableau de bord collant

À climat tempéré (20° – 28°), je badigeonne « pas trop généreusement » du talc au pinceau. Comme au niveau microscopique le talc est constitué de petites plaquettes transparentes, tapoter délicatement avec une éponge en mousse ou avec un pinceau à poils courts, permet de chasser l’air entre « l’écaille de talc » et la matière collante. Je laisse agir 24 h puis je recommence une ou plusieurs fois jusqu’à je sois content du « touché ». Si je fais cette opération proprement et calmement, le blanc du talc disparait tout en rendant « sec » au touché la surface malade. Au pire, pour rendre la teinte noire, je teinte avec de la « cire » à chaussure liquide (petits pots allongés avec un embout en mousse) avec un pinceau (ou un produit lustrant pour sol dur) et je laisse sécher sans frotter.
Maintenant, il n’y a pas de miracle, cette technique « enlève » entre 75 et 90 % du désagrément mais surtout celui-ci revient, dans une moindre mesure, avec le temps.