Refus Facebook

Refus Facebook

 

1. Je ne suis pas celui que vous cherchez, déso, je m’appelle autrement dans la vraie vie. On ne se connaît pas.

2. Je sais pas comment on accepte une demande d’ami.

3. C’est marrant, je vois pas ta demande apparaître, t’es sûr que tu l’as faite ?

4. Non, mais c’est mon profil public, du coup j’ajoute personne de proche, je vais bientôt créer un profil privé pour les proches, comme toi.

5. J’ai peur qu’à avoir des nouvelles tous les jours l’un de l’autre, notre amitié s’étiole plus qu’elle ne se renforce. Tu comprends ? Tu comprends ?

6. Je peux pas t’ajouter, t’as déjà trop d’amis, ça va bouffer ton fil d’actualité

7. J’utilise presque jamais Facebook, mais on peut s’ajouter sur Google+ si tu veux

8. Je suis pas sur Facebook. C’est un faux profil que t’as dû ajouter. Ouais, il y a des gens qui essaient de me pirater en faisant un faux profil. Ouais.

9. Je n’aime pas le concept d’ami ».

10. Je pratique une politique malthusianiste envers les primo-accédants à mon cercle d’amis Facebook.

11. Je ne vais jamais sur Facebook, enfin, une fois par an, et j’y suis allé juste avant que tu m’ajoutes. Dès que je checke la prochaine fois, je t’ajoute !

12. C’est ma secrétaire qui gère ça… T’as présenté le dossier quand ? T’as pas présenté de dossier ?

13. Je me suis embrouillé avec Mark. Je te raconterai, mais là impossible d’accéder à Facebook de mon côté.

14. Ils m’ont suspendu Internet parce que j’étais fiché S. Je te raconte pas le bordel.

15. Ça a dû « bugger ». Comme on dit. On dit ça, hein ?

16. Mais si je l’ai acceptée, ta demande, je t’ai même renvoyé un poke.

17. J’ai un add-on sur Facebook qui m’ajoute sans que les gens soient au courant pour que je puisse les stalker sans qu’ils me stalkent. J’aime beaucoup tes photos de nu.

18. On se connaît pas assez, ou alors on se connaît trop. Je sais pas, je trouve ça tellement IMPERSONNEL ce côté amis sur Facebook, tu vois, j’ai comme le sentiment qu’on n’a pas besoin de ça, ou alors qu’il est trop tôt, ou trop tard, ou trop maintenant.

19. Écoute, t’as un cancer, alors si c’est pour avoir des notifications dans 10 ans qui me montrent des photos de toi alors que t’es mort, je t’avoue que je suis pas chaud.

20. Faisse… Faisse quoi ? Jamais entendu parler.

21. Écoute, on va pas se mentir : je sais très bien que tu bosses pour la NSA et que tu cherches à obtenir des infos sur moi donc pose tes questions, pose tes putains de questions et arrête de me prendre pour une truffe.

22. C’est toi qui m’as pas ajouté dans un premier temps. Je vois pas pourquoi ce coup-ci je t’ajouterais… teuteuteu fais pas comme si, hein, tu m’avais pas accepté, assume maintenant.

23. Je suis agent secret. Mon compte Facebook est une couverture. À toi je peux le dire : mon vrai nom est Max Menace. Je travaille pour les services secrets lituaniens. Tout ce que tu verras sur Facebook ne serait qu’un paravent de fumée pour m’infiltrer dans le monde de la croquette à la française et vendre de l’intelligence à mes employeurs.

24. A chaque fois que j’ajoute quelqu’un, il me dit qu’il n’a rien reçu. Ça commence à bien faire ! En plus, ils répondent jamais à mes mails. J’ai arrêté d’utiliser Tinder.

25. T’avais qu’à me matcher sur Tinder, maman.

Ouais, et inutile de m’ajouter après ce top sous prétexte que je suis trop rigolo, je vous accepterai pas parce que je suis aussi et surtout un sale con.