La ventilation en toute simplicité : mode d’emploi

La ventilation en toute simplicité : mode d’emploi

Parmi les différents systèmes, le plus simple consiste à installer des entrées d’air sur les fenêtres des pièces à vivre, et un ou plusieurs extracteurs dans les pièces humides. L’idéal en rénovation !

1/15

Le résultat

Les pièces à vivre bénéficient de simples entrées d’air. Auto réglables, celles-ci se caractérisent par leur débit : 15 m3/h, 22 m3/h, 30 m3/h et 45 m3/h. (Peinture, V33 ; parquet, Meister.)

 

   

Réalisation : 1 journée

Difficulté : 3/10

Contrairement à la ventilation mécanique contrôlée (VMC) qui se compose d’entrées d’air dans les pièces principales et d’extractions permanentes dans les pièces de service via un caisson d’aspiration centralisé et des gaines, la ventilation mécanique répartie (VMR) s’installe plus facilement.
Elle adopte le même principe que la VMC : l’air est balayé depuis les pièces de vie jusqu’aux pièces de service d’où il est rejeté via des aérateurs (ou extracteurs). Selon le modèle d’aérateur, l’air pollué est rejeté à l’extérieur de façon soit ponctuelle, grâce à des appareils indépendants (VMI), soit permanente (VMR).
Ces systèmes conviennent à tout type d’habitat et s’avèrent efficaces si leur débit est bien choisi.

Des composants à choisir selon le volume

Le « Prêt-à-monter universel d’entrée d’air auto réglable » de Nicoll s’adapte à toutes les menuiseries. Il assure la ventilation optimale du bâti et le confort des occupants. Il supprime les méfaits de la condensation, source de moisissures provoquées par une humidité stagnante.
Le prêt-à-monter se présente sous forme d’une barrette discrète à installer sur la traverse haute d’une fenêtre, ou sur le caisson d’un volet roulant intérieur. Cette barrette comporte un régulateur de base (module 30) sur lequel on peut adapter un accessoire, dit calibre, permettant de réduire le débit d’air en fonction des besoins. Il est ainsi possible de régler le débit d’entrée d’air de 30, 22 ou 15 m3/heure.
Le régulateur, moulé en polystyrène choc ou similaire, se fixe côté intérieur, alors qu’à l’extérieur, on place le déflecteur en résine spéciale moulée, résistant aux UV et qui protège l’ensemble contre toute intrusion parasite, en particulier l’eau de pluie.
Ce prêt-à-monter se présente en sachet incluant également des vis et cache-vis. Dans un environnement bruyant, on peut choisir un modèle aéro-acoustique, qui comporte des éléments absorbants pour piéger les bruits provenant de l’extérieur.

Une installation rigoureuse

La mise en place des entrées d’air nécessite d’effectuer une mortaise (L 250 x P 12 mm, dimensions du prêt-à-monter auto réglable de menuiserie) sur la traverse de la fenêtre ; la barrette elle-même mesurant 302 mm de longueur.

Pour effectuer la mortaise, on trace l’emplacement de la barrette centrée sur la traverse, puis on perce le bois de part en part avec une mèche à bois (Ø 12 mm) à chaque extrémité du tracé. En utilisant une scie sauteuse, on parvient à scier le bois dans les limites du tracé en joignant les orifices précédemment réalisés. Le déflecteur extérieur se visse en premier. Une fois le vantail retourné, on introduit le régulateur de débit dans la grille d’entrée d’air, qui se visse ensuite sur le côté intérieur du vantail.

Deux formules d’extraction

L’évacuation de l’air vicié s’effectue en façade par un ou plusieurs aérateurs motorisés (appelés aussi extracteurs) situés dans les pièces de service (cuisine, salle de bain, W-C).

Ce système peut être adopté dans le cadre d’une rénovation, comme alternative à la VMC qui, elle, nécessite un réseau de gaines.
L’aérateur peut fonctionner soit par intermittence (VMI), soit en permanence (VMR).
En VMI, la mise en route est couplée à l’éclairage ou mieux à un aérateur temporisé (« Punto Evo » de Vortice). Celui-ci continue de fonctionner avec temporisation de 3 à 20 min une fois l’éclairage éteint.
Sur le même principe, les aérateurs peuvent être équipés d’un détecteur de présence ou d’un capteur d’humidité. Ce dernier est activé automatiquement quand le taux d’humidité relative excède la limite indiquée sur une échelle de 4 seuils (60, 70, 80, 90 % sur les modèles « Punto Evo » de Vortice).
En VMR, l’aérateur fonctionne en continu, ce qui met la maison « en dépression » : par suite, l’air extérieur y est aspiré, assurant un renouvellement ambiant optimal.

Bon à savoir

Pour assurer une parfaite circulation de l’air entre toutes les pièces, les portes intérieures doivent être détalonnées (1 à 2 cm de jour sous la porte), ou une petite grille intégrée en partie basse.

Combien ça coûte ?

– « Prêt-à-monter universel d’entrée d’air auto réglable » de Nicoll : 7,22 € HT
– Aérateur pour extraction directe vers l’extérieur (ou conduit court), d’un débit de 65 à 170 m3/h, version temporisée, « Punto Evo » de Vortice : à partir de 64,52 € H