Ne reste pas là à pleurer devant ma tombe

Ne reste pas là à pleurer devant ma tombe

Ne reste pas là à pleurer devant ma tombe
Je n’y suis pas, je n’y dors pas…
Je suis le vent qui souffle dans les arbres
Je suis le scintillement du diamant sur la neige
Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr
Je suis la douce pluie d’automne quand tu t’éveilles dans le calme du matin
Je suis l’envol de ces oiseaux silencieux qui tournoient dans le ciel…
Alors ne reste pas là à te lamenter devant ma tombe, je n’y suis pas, je ne suis pas mort !
Pourquoi serais-je hors de ta vie simplement parce que je suis hors de ta vue ?

La mort tu sais, ce n’est rien du tout.

Je suis juste passé de l’autre côté.

Mary Elizabeth Frye