Citations

Citations

   

    Je porte un masque et je pleure en dedans.

Gabriel Charpentier

    Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d’être seul comme un moineau sous la pluie. Fatigué d’avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d’où on vient et pourquoi. Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns les autres, je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde.

film La Ligne Verte

    La douleur ça na s’exprime pas avec des mots nobles. Ça peut sortir par de petites plaisanteries tristes, petites vieilles grimaçant aux fenêtres mortes de mes yeux.

    Albert Cohen Le livre de ma mère (1954)

    Les biens de la terre, loin de combler nos souhaits, ne font que creuser l’âme et augmenter le vide.

François-René de Chateaubriand , Le génie du christianisme

    Rien ne m’est plus insupportable que la présence de bonhommes et de bonnes femmes pétant d’optimisme et embesognés à avancer dans la vie alors que, au bout de leur trajectoire, leur tombe, déjà ouverte, les attend.

Frédéric Schiffter ,philosophie sentimentale

 » On guérit plus facilement d’une maladie que d’une mauvaise habitude.  »

Proverbe camerounais ; Les proverbes et adages du Cameroun (1956)

    La maladie la plus constante et la plus mortelle, mais aussi la plus méconnue de toute société, est l’indifférence.

Abbé Pierre ,Faim et soif, novembre 1961

    La guerre et la maladie, ces deux infinis du cauchemar.

Louis-Ferdinand Céline ,Voyage au bout de la nuit, p.418

    L’idiotie est une maladie qui va bien avec la peur. L’une et l’autre s’engraissent mutuellement, créant une gangrène qui ne demande qu’à se propager.

Philippe Claudel

« Quand on est chef de gouvernement on ne peut pas dire la vérité ; on ne la dit jamais. Gouverner c’est mentir. »

Jean Giono, Artiste, écrivain (1895 – 1970)

 
« La mort attrape d’abord ceux qui courent. »Jean Giono (1895 – 1970)

Jean Giono